Plus grand port du Maroc, Casablanca est un port multifonctions principalement tourné vers le commerce. Il s’étend sur 450 ha, dont 256 ha de terre-pleins et offre plus de 8 km linéaires de quai. Il peut accueillir et traiter jusqu’à 40 navires à la fois. Il comprend un port de commerce, un port de pêche, un port de plaisance, ainsi que des installations et des infrastructures pour la mise à flot et à sec des navires dans les chantiers navals.

Il est situé au centre de la côte marocaine atlantique au fond d’une rade très peu abritée entre les pointes rocheuses d’El Hank à l’ouest, et d’Oukacha à l’est. Le port est relié à l’est au boulevard Ben Aïcha et à l’Ouest aux boulevards des Almohades et des FAR ; ces artères desservent les cinq portes d’entrée du port de commerce.

Il est doté d’un réseau ferroviaire de l’ONCF, d’une longueur de 17410 m, qui longe la clôture du port depuis la porte numéro 1 à partir de la gare, jusqu’au-delà de la jetée des phosphates où s’étend la zone de tirage.

Caractéristiques

  • ◊ Situation : 33°36’N-7°37’O ;
  • ◊ Vocation : Commerce, pêche, réparation navale et plaisance ;
  • ◊ Tirant d’eau : de -7 m à -14m.

Historique

Le premier plan d’eau abrité d’une douzaine d’ha fut créé en 1906 ; c’est en 1913 que fut édifié un plan d’eau de 100 ha protégé par une jetée principale parallèle à la côte et une jetée transversale. C’est à l’intérieur de ce plan d’eau que furent construits au fur et à mesure des besoins les divers môles et postes à quai actuels. Avec l’accroissement du trafic, les réalisations à l’intérieur de ce plan se sont poursuivies sans interruption jusqu’à ce jour.

Dates clés :

  • ◊ Fin du 18ème siècle : alors port à barcasses, Casablanca servait déjà pour l’exportation des céréales ;
  • ◊ Début du 19ème siècle : le port était ouvert aux échanges internationaux, alors que la ville de Casablanca comptait moins de 1000 habitants ;
  • ◊ Fin du 19ème siècle : Casablanca était devenu le premier port du Royaume, suivi par Tanger et Mogador (Essaouira) ;
  • ◊ 1932 : année de mise en service de la mole de commerce ;
  • ◊ En 1972 et 1996 démarrage respectivement des terminaux à conteneurs Tarik et Est.

1/ SITUATION DU PORT :

(OCEAN ATLANTIQUE 33° 36’N-7°37’W)

Au centre de la côte marocaine atlantique, le port de CASABLANCA , est situé au fond d’une rade très peu abritée entre la pointe rocheuse d’EL HANK à l’Ouest, et la pointe d’OUKACHA à l’Est.

2/ OUVRAGES DE PROTECTION :

Le port est protégé par la grande jetée Moulay Youssef d’une longueur d’une longueur de 3180m et part la digue transversale, jetée Moulay Slimane, d’une longueur de 1150m ; cette digue transversale est construite à hauteur des «Roches Noires », pour renforcer la protection du port.

3/ OUVRAGES D’ACCOSTAGE :

Désignation

Poste

Longueur

(m)

Profondeur

(m.hydro)

Affectation

MÔLE TARIK

T1

T2

10/11-12-13

A1/(1)A2(1)

A3(2)

60

110

380

 

-8

-8

 

-7.5

Pêche

Conteurs

«

 

routier

MÔLE DE COMMERCE

20-21-22-23-24

30-31-32-33-34

35-36

T3-T4

R2-R3

A4(2)

570

590

230

220

 

 

-9/-10

-9

-9

-10

-7.5

-7.5

Divers

Divers

Conteneurs

Conteneur –divers

Divers

Rouliers

MÔLE DES AGRUMES

40-51-52-42-43-44

T5-T6

50-51-52-53-54-55

R4-R5

560

220

 

700

200

-8.5

-9

-9

-9

-7.5

Agrumes et primeurs-divers

«

«

ferrailles-ciment et huile

MÔLE DES PHOSPHATES

61-62-63

64-65-66

T7

460

595

125

-8.5

-9

-9

Minerais-charbon

Phosphates

«

NOUVEAU TERMINAL

A CONTENEURS

A5

380

-12

-10

Conteneurs

Rouliers

JETÉE MOULAY YOUSSEF

P3

F

Quai M.R

90

300

750

Hydrocarbure

CHARBON

Marine Royale

PORT DE PÊCHE

370

Pêche

PORT

DE PLAISANCE

CÔTÉDARSE OUEST

190

Plaisance

Marine Royale

Plaisance

CÔTÉNORD EST

 

80

ÉPI

110

TOTAL

7290

 

4/ TERRE-PLEINS :

Les terre-pleins portuaires s’étendent sur  plus de 152 hectares environ dont :

>    Nouveau terminal à conteneurs =45 ha

>    Terminal marchandises diverses = 15,6 ha

>    Terminal à conteneurs(môle Tarik) =15,3 ha

>    Terminal des agrumes = 18,6 ha

>    Zone de pêche = 3,5 ha

>    Terminal minéralier et hydrocarbures = 14,5 ha

>    Terminal roulier = 9,6 ha

>    Zone de plaisance = 2,9 ha

>    Port arrière = 21,3 ha

 

5/ ENGINS DE SERVITUDE : 

Le remorquage est confié à la société privé, SCRA qui dispose de 5 (cinq) remorqueurs de 1350 à 3000 CV.

6/ CHANTIER NAVAL :

 Il comporte :

>    Une forme de radoub de 157m*26m à (-10) hydro

>    Un bassin d’armement à (-6.00) hydro avec 351m de quai

>    Deux cales de halage et une cale sèche.

7/ VOIES DE COMMUNICATION :

Routières : Le port de Casablanca est relié à l’axe Rabat-Casablanca-El Jadida, par la route côtière R 322 et l’autoroute Casa-Rabat. Il est relié à la zone industrielle et à Mohammedia par le viaduc installé au niveau de la porte N°4 du port de Casablanca.

Ferroviaires : Les lignes de chemin de fer Casa-Tanger, Casa-Oujda, Casa-Marrakech et Casa-Safi, desservent le port.